Canalisation pour l’agriculture

A Futa en Mauritanie, on a installé une canalisation de deux kilomètres depuis la rivière jusqu’au projet agricole de 45 femmes. Une station de pompage avec pompe a été mise en place dans la rivière afin de pomper l’eau à l’aide d’un moteur électrique et de l’apporter vers les champs. Ainsi, les femmes n’ont pas besoin d’utiliser l’eau potable du château d’eau du village.


Un ingénieur agronome suit tout le projet pendant une durée de deux ans. Il conseille dans le choix des cultures agricoles de la région. Il apprend aux femmes à travailler ensemble d’une façon économique et en petits groupes, d’acheter  et de vendre en commun. Il aide aussi dans le calcul de prix des produits. Pour les produits qui ne sont pas vendus dans le propre village et les villages des environs, il en organise le transport vers le grand marché de la ville la plus proche.

Futa-45 vrouwen - water- landbouw - gezond eten 03

À l’écoute des instructions et des conseils de l’agronome

 

Grâce à une bonne coopération mutuelle, les femmes assurent une nourriture saine pour leur propre famille. Ainsi, dans tout le village d’environ 750 habitants, on peut acheter suffisamment de légumes frais, de sorgo et d’autres produits. Les 7000 habitants des villages environnants profitent aussi de ce projet.

Puisqu’il ne leur est pas nécessaire d’importer les produits de l’étranger, les villageois, qui habitent loin des routes goudronnées, peuvent manger sainement et ils ne souffrent pas de la faim en saison sèche. Grâce à cette culture, les repas sont plus riches en légumes et ils sont aussi variés ce qui prévient la malnutrition.

Il règne une solidarité particulière entre les femmes. Entre elles, elles ont spontanément organisé une sorte de garderie pour enfants, afin qu’il y ait suffisamment de temps pour travailler aux champs.

Grâce à la vente des produits en ville, elles peuvent subvenir à leurs besoins. Ainsi, elles peuvent payer les frais d’enseignement de tous leurs enfants et non plus comme auparavant, devoir choisir entre eux lequel irait à l’école.

Un autre avantage est la participation dans la famille et dans les réunions de villages. Les femmes la revendiquent parce qu’elles assurent, pour une grande partie, les revenus de leur famille. Cela leur donne visiblement une meilleure position dans le village et cela stimule les autres femmes à participer aussi au projet agricole.

Futa-45 vrouwen - water- landbouw - gezond eten 02